Imagerie normale et pathologique du ligament croisé antérieur et de sa plastie

picto-badge
Dr Benoît Rizk
Radiologue et directeur médical, 3R


Les lésions du ligament croisé antérieur sont fréquentes et de nombreux patients sont opérés chaque année pour éviter des complications ultérieures.

L'objectif du segment 'Radiologie' de cette formation sera de voir l'aspect IRM d'un ligament croisé antérieur normal et rompu, ainsi que des critères normaux et pathologiques des plasties du ligament croisé antérieur.

Rééducation post-opératoire :  une approche décisionnelle basée sur des critères objectifs et individualisés

picto-badge
Hervé Jaccard 
Physiothérapeute MotionLab


Historiquement, les programmes de rééducation étaient basés sur le timing post-opératoire. Une approche décisionnelle basée sur des critères objectifs s'avère plus judicieuse et moins contraignante pour le patient et le thérapeute.
Quels tests pour valider les étapes cliniques critiques ?
Comment établir la progression de la rééducation ?
Tour d’horizon des recommandations actuelles. 



Traitement chirurgical des ruptures du LCA après 50 ans : Influence des lésions méniscales et cartilagineuses

picto-badge
Eric Lüdke 
Chirurgien orthopédiste et médecin du sport


On entend beaucoup les patients dire : on m’a dit que j’ai plus de 35 - 40 ans, donc une rupture de croisé antérieur ça ne s’opère plus.

Cette croyance est fausse étant données les activités sportives pratiquées par la population à l’espérance de vie grandissante. Une absence de LCA n’est pas qu’une instabilité, ressentie ou non, du genou, mais également les conséquences de cette instabilité sur le capital méniscal et cartilagineux.

Donc même bien après 50 ans, une plastie du LCA peut être envisagée.

×