BONEVIEW : l’algorithme qui détecte les fractures

Depuis le mois de février 2021, toutes les radiographies effectuées par les centres d'imagerie 3R (et partenaires Radgen) sont analysées par l’algorithme BoneView, lequel délivre une appréciation sur l’existence ou non d’une fracture. Testé sur plus d’un million d’examens, il offre une valeur prédictive négative de 99.7%. Des résultats exceptionnels qui optimisent la prise en charge du patient en priorisant les examens positifs ou douteux.

La radiographie est un examen médical très fréquent qui permet de représenter les os et les organes internes à l’aide de rayons X. En traumatologie, cette technique d’imagerie est utilisée pour détecter les lésions de l’appareil locomoteur, notamment les fractures.

Au sein du groupe 3R, chaque centre et cabinet partenaire dispose d’un appareil de radiographie. Chaque mois, ce sont des milliers de radiographies traumatiques qui sont interprétées par nos radiologues.

A QUOI SERT BONEVIEW ?

BoneView est un outil d’aide à la décision pour la détection des fractures osseuses. Il est destiné à fournir des données préliminaires pour le diagnostic sur les radiographies standard. Associé à l’appareil de radiographie, il analyse les images médicales et donne une appréciation sur l’existence ou non de fracture(s). L’enjeu est de les identifier rapidement même dans les cas subtiles ou complexes.

Le logiciel trie automatiquement les images issues des radiographies des patients selon trois niveaux d’appréciation :

  • « FRACT » qui évalue le risque d’une fracture à plus de 90%
  • « DOUBT FRACT » qui évalue le risque à moins de 90%
  • « NO FRACT » qui évalue le risque de fracture très faible

Les images sont annotées et le logiciel met en évidence les zones avec les anomalies détectées. Il apporte ainsi une aide et une sécurité supplémentaire lors d’interprétation de la radiographie.

LES AVANTAGES

BoneView représente une innovation majeure qui bouleverse le métier de radiologue dans sa pratique au quotidien. Les avantages sont nombreux pour les médecins et les patients :

  • La diminution des faux négatifs
  • 30% de détection supplémentaire des fractures subtiles
  • La compensation du manque d’indications cliniques
  • L’amélioration de la prise en charge du patient dès la réalisation de la radiographie en priorisant les examens douteux ou positifs.

LES ÉTUDES ET VALIDATIONS CLINIQUES

Testé sur une base de de 5’000 cas, la valeur prédictive négative de l’algorithme est de 99.7%, assurant donc un niveau élevé de confiance dans le triage des examens normaux, permettant d’envisager une prise en charge ou une décharge plus rapide des patients.

Une première étude clinique conduite dans ce cadre auprès de 6 radiologues et 6 urgentistes sur 600 examens a montré jusqu’à plus de 30% de fractures détectées en plus lors de l’utilisation de l’outil.

En 2020, BoneView a obtenu le marquage CE, label indispensable pour la commercialisation dans l’Union européenne comme un dispositif médical de classe IIa. Aujourd’hui, il est utilisé par plus de 50 hôpitaux et compte 800 utilisateurs en France, soit près de 10% de l’ensemble des radiologues français. En Suisse, le groupe 3R est le précurseur dans l’implémentation de cette technologie. Distribué par Incepto, l’algorithme Boneview a été créé par la société française Gleamer.

LE RÉSULTAT EN IMAGE

Ci-dessous l’exemple d’une fracture subtile détectée par l’algorithme BoneView. L’Intelligence Artificielle met en évidence une petite fracture qui pourrait facilement passer inaperçue.

Déclaration de consentement aux cookies
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.
Mes préférences